Diffusion en cours

CHLOE DABERT-L'ABATTAGE RITUEL DE GORGES MASTROMAS- (Héros Limite)
Genre: 
Théâtre
Chloé Dabert est artiste associée au Quai, Centre dramatique national Angers-Pays de Loire et au CENTQUATRE-PARIS. Production // Cie Héros-limite Coproductions // Le Quai / Centre dramatique national d’Angers-Pays de la Loire/ La Passerelle / scène nat
Durée: 
2h

Bénédicte Cerutti, Gwénaëlle
David, Marie-Armelle Deguy, Olivier Dupuy,
Sébastien Eveno, Julien Honoré, Arthur
Verret
Texte // Dennis Kelly
Traduction // Gérard Watkins
Mise en scène // Chloé Dabert
Scénographie et vidéo // Pierre Nouvel
Lumières // Kelig Le Bars
Costumes // Pauline Kieffer

Résumé

Après la création d’Orphelins de Dennis Kelly, lauréat du prix Impatience 2014, Chloé Dabert
s’empare du nouveau texte de cet auteur, l’Abattage rituel de Gorge Mastromas dans une traduction
de Gérard Watkins. Durant sa jeunesse, dans les situations de doute, Gorge a toujours fait ce
qui était convenable du point de vue moral. Mais il n’a jamais été récompensé : son adolescence a
suivi un cours bien réglé ne dépassant jamais la moyenne. Seul son nom reste telle une promesse
en suspens. Or, la vingtaine bientôt passée, tandis que son employeur est au bord de la ruine, une
chance unique s’offre à Gorge. Il s’en empare pour enfin faire partie du camp des vainqueurs. Il
devient un impitoyable menteur, ne s’embarrasse plus des convenances, et s’approprie ce qui lui
plaît, jusqu’à devenir un des chefs d’entreprise les plus prospères du monde...
L’Abattage rituel de Gorge Mastromas décrit la fragilité de la morale quand l’homme malhonnête
se jette sur elle. La nouvelle pièce de Dennis Kelly s’empare du thème de la corruption et de la
corruptibilité, un enjeu aux ressources théâtrales particulièrement riche.
Avec légèreté, Dennis Kelly passe un noeud autour du cou du spectateur et le serre lentement.
Jusqu’à le faire presque étouffer, prouvant une fois de plus qu’il est un maître de la construction
dramatique.

 

Presse

*** « Très bien défendue et mis en scène par Chloé Dabert, cette fable éclaire crûment une société où le mensonge est devenu la condition sine qua non de la réussite. Un spectacle qui stimule les neurones. » L’OBS. Jacques Nerson.

TT «  A travers un espace plutôt minimaliste, Chloé Dabert monte le texte bizarre comme une « télé-réalité », drôle et caustique. Energiquement jouée, la fable apparemment simple et réveille te sème alors le trouble. » TELERAMA. Fabienne Pascaud.

« …C’est là que la mise en scène joue son rôle. Et le joue bien, grâce à Chloé Dabert, une jeune femme (40 ans) qui a été lauréate du prix Impatience en 2014 avec Orphelins, une autre pièce de Dennis Kelly. L’Abattage rituel de Gorge Mastromas confirme qu’elle a le sens de l’espace, le goût du rythme, et qu’elle sait diriger les acteurs. » LE MONDE

 «  Quelle entrée en matière ! Et quelle bonne idée ! Pour introduire la pièce, Chloé Dabert, artiste associée au Quai d’Angers a eu l’idée de donner plus de place à l’un des personnages imaginés par Dennis Kelly. Le narrateur occupe ainsi le devant de la scène pour conter l’enfance et l’adolescence de Morge Mastromas avec un délicieux humour à froid. La mise en scène entraine dans son tourbillon les sept comédiens sur le fil d’une tension dramatique qui ne se dément jamais. Ce portrait d’homme qui a vendu son âme nous interpelle avec force tant le texte et sa traduction sur scène questionne les faces les plus sombres de l’homme en quête du pouvoir. » OUEST FRANCE.

« Chloé Dabert relève avec talent le défi de monter le nouvel opus de son auteur fétiche, signé en 2013. Tracer son chemin dans ce labyrinthe de mots est une drôle d’aventure. Chaque morceau de vie de Gorge Mastromas est une énigme. L’âpreté du propos n’excluant pas d’en rire, Chloé Dabert et ses comédiens multiplient les apartés. C’est en jouant sur l’ironie et la force comique des provocations distillées par Dennis Kelly que la troupe révèle la misère sans lendemain de devenir un Howard Hughes contemporain. » LES INROCKS

« La mise en scène limpide de Chloé Dabert dans une scénographie modulable et ingénieuse de Pierre Nouvel, la qualité incontestable de l’ensemble des comédiens servent impeccablement l’ambition terrible et ô combien nécessaire que porte ce texte, celle d’ausculter les parts sombres et méconnues de l’homme et de la société. » LA TERRASSE.

"L’introduction demande du temps, mais c’est pour mieux faire démarrer la tragédie – une tragédie sans temps mort, jonglant entre les détails dérisoires pendant dix minutes et ellipsant dix ans de vie en un clin d’œil. Un rythme effréné, tant dans la mise en scène que dans les dialogues : c’est bien simple, la plupart du temps, personne ne s’écoute, les répliques se bouffent entre elles, les comédiens aussi. On ne peut que rester admiratif devant ces dialogues cyniques portés par des acteurs d’une densité rare." THEATREACTU.

Photos
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
L'abattage Rituel ...-Chloé Dabert- Photos Solange Abaziou
Calendrier

TOURNEE 2018 L’ABATTAGE RITUEL DE GORGES MASTROMAS DE DENIS KELLY

 

CDN LORIENT (56) : 7, 8, 9 février 2018  à 20h avec répétitions les  2,3, 5 et 6 février.

THEATRE LA PISCINE-CHÂTENAY- MALABRY (92) : dimanche 18 mars  à 17h

THEATRE JEAN VILAR –SURESNES (92) : vendredi 23 mars à 21h

THEATRE DES SALINS – SN DE MARTIGUES (13) : le mardi 27 mars  à 20h30

TOURNEE 2017

Le Quai, Centre...