Saisons passées

Sacrifices (Le fils du grand réseau)
Genre: 
Théâtre/ Humour
Durée: 
1h

Solo de Nouara Naghouche
Co-écrit et mis en scène : Pierre Guillois
Travail corporel : Stéphanie Chêne
Création lumières : Jean-Yves Courcoux
Création costumes : Valérie Simonneau

 

Résumé

Son humour éclate au milieu de son cri et la tendresse inonde ses souvenirs effrayés au travers de personnages qui tous dessinent notre société bigarrée, sa barbarie, sa richesse, son absurdité : Zobida, fan de Radio Nostalgie, Marguerite, un tantinet raciste, Marie-France qui «adooore» les arabes, et quelques représentants de la gente masculine qui en prennent pour leur grade.

Pure AA (Alsacienne Algérienne), habitante d’un quartier défavorisé de Colmar, Nouara Naghouche parle au nom de ces quelques unes humbles et soumises à qui la vie n’a laissé que peu de place. Les mariages forcés, le machisme exacerbé, le racisme… Elle raconte la violence au quotidien avec les mots justes. Sans concessions, elle gratte là où ça fait mal et n’épargne personne. Sans jamais tomber dans le pathos, avec humour, avec amour, Sacrifices rend un hommage aux femmes, à toutes les femmes. 
«À celles qui refusent, à celles qui divorcent, à celles qui s’enfuient, à celles qui portent plainte, à celles qui crient, à celles qui à leur tour frappent, à celles qui n’ont plus peur. À toutes celles qui ne s’effacent pas. Pour qui le temps qui passe est un nouveau combat.

 

Presse

Nouara a le courage de parler franc, mais ne se moque jamais. Mieux, sa dénonciation radicale des sévices faits aux femmes laisse une chance aux hommes qu'elle stigmatise. ¬Elle semble accomplir dans la vie comme sur scène un sacré parcours.  Emmanuelle Bouchez - TELERAMA

C’est un sacré phénomène, Nouara Naghouche. C’est un cri de colère très courageux, plein d’humour et de tendresse que l’on entend dans ce solo. Pas seulement un règlement de comptes avec les hommes, l’islamisme et le racisme, mais une affirmation très tendre de son amour pour sa culture et ses origines.  Sylviane Bernard-Gresh - TELERAMA Sortir

Lorsque surgit dans la pénombre, capuche enfoncée sur le crâne, Nouara Naghouche, on la prend pour un ado en colère ! Et puis on devine une jeune femme au beau visage, très déterminée, bel auteur et grande actrice. Elle est étonnante. Une très forte personnalité dans le rire et l'émotion. A découvrir d'urgence ! FIGAROSCOPE

Retenez bien ce nom, Nouara Naghouche, car on va en entendre parler de cette Alsacienne originaire d'Algérie. Toute ronde, le cheveu court, une silhouette à la Diam's, c'est une sacrée boule d'énergie. Par son talent scénique et d'écriture, Nouara Naghouche souligne d'un trait d'esprit les laissés-pour-compte de la vie. C'est drôle et bouleversant à la fois.  PARISCOPE

Les armes de Nouara Naghouche : un humour tous azimuts, un charme à toute épreuve, une invincible générosité. Retenez son nom : vous n'avez pas fini d'en entendre parler. NOUVEL OBS

Au nom de celles qui se taisent, au nom d’elle- même, Nouara parle, elle raconte, sans jamais tomber dans le pathos. Avec humour, violence, tendresse, elle rend hommage aux femmes, à toutes les femmes. 20 MINUTES

Un one-woman-show dont le verbe gouailleur mâtiné d’humour rêche, ébranle notamment l’arrogance masculine musulmane face à la femme trop souvent abusée. Forte d’une conviction instinctive, la comédienne jongle à satiété avec la moquerie, l'ironie et la douleur. LA TERRASSE

Sacrifices rend hommage avec humour aux femmes. Entre rire franc et émotion, Nouara Naghouche, comédienne alsacienne survitaminée, brocarde de sa langue crue les travers de la société. La violence, le racisme et l'inégalité homme femmeDIRECT MATIN 

Le verbe haut, le corps en mouvement, Nouara Naghouche décrit le monde qu’elle connaît, celui d’un quartier de Colmar, mais embrasse la condition humaine tout entière. C’est rageur, cru, franc…et drôle. EXPRESS STYLES

Nouara dégaine l’arme absolue,  l’antidote imparable : l’humour. Capable de nous glacer d’effroi  après nous avoir fait hurler de rire, Sacrifices se conclut par une chanson que n’aurait pas reniée Diam’s. Et une standing ovation amplement méritée pour cette révélation à ne pas manquer.  METRO

Sans concessions et toujours sur le fil du rasoir, l’artiste n’épargne rien ni personne et réussit le tour de force d’alterner un humour ravageur et une émotion à fleur de peau. L’ALSACE.

Humour ravageur, voir trash, Nouara déborde d’une énergie et d’un charisme foudroyant. A la fois féroce et sensible, elle possède une humanité et une authenticité bouleversantes. Un hymne à la vie, un hommage aux femmes. Chapeau bas ! Talent à suivre de très près. LE TELEGRAMME. 

Mise en scène au cordeau. Spectacle drôle, très écrit, d’une plume acérée imbibée de vitriol. OUEST FRANCE.

FRANCE INTER :  Crumble – 22/03/2009    
EUROPE 1 :  La matinale – 31/03/2009 ; Studio Théâtre – 4/04/2009 ; Interception – 12/04/2009   
FRANCE 2 :  Journal de 13h – 7/04/2009

Photos
Crédits photos : Hervé Kielwasser
Crédits photos : Hervé Kielwasser
Crédits photos : Hervé Kielwasser
Calendrier

TOURNEE 13 14
Théâtre municipal de Charleville-Mezières (08) : mardi 3 décembre 2014
Centre culturel de Dourdan (91) : vendredi 4 à 14h , et dimanche 6 avril à 17h .
 

TOURNEE 2012-2013

Théâtre de Vénissieux (69) : vendredi 21 décembre 2012.
Le safran- Centre Culturel d’Amiens (80) : vendredi 1er février  2013.
Quai des rêves- Lamballe(22): 8 mars 2013.

Tahiti- Papeete 19, 20, 21, 25, 26, 27, 28 avril et le 2, 3 mai-Moorea le 24 avril -Raiatea le 30 avril.
ACB - Action Culturelle du Barrois SN Bar Le Duc (55) : vendredi 31 mai 2013